Partenaires & Revendeurs

Akewatu : pour et par des surfeurs

ImageL’initiative Akewatu

C’est l’initiative de Nicolas, Julien et Franck, amoureux des sports de glisse. Leur ambition ? Créer une plateforme communautaire sur laquelle les passionnés pourront s’informer. Mais aussi partager et s’équiper au mieux pour leurs escapades sportives. Plus qu’un simple site internet, la start-up implantée en Nouvelle Aquitaine, a aussi une démarche responsable qui cherche à proposer du matériel professionnel qualitatif, à des prix justes. Un projet ambitieux dans une société où le modèle économique tend à la surconsommation.

 

ImagePourquoi le nom Akewatu ?

Le mot Akewatu signifie “prochaine session” en Maori, une culture qui inspire beaucoup les fondateurs de Akewatu. Dans cette culture, la loyauté et la solidarité comptent plus que les hiérarchies ou la fortune. 

Ces valeurs transparaissent dans l’entreprise et dans le concept même d’acheter et vendre du matériel d’occasion vérifié. Redonner vie à son matos avec Akewatu, c’est mieux pour toute la planète. Et c’est transmettre loyalement à un autre rider, un produit avec lequel nous avons pris du plaisir.

 

ImageComment fonctionne la plateforme :

Le succès d’Akewatu s’explique par son réseau grandissant. En effet, la marque possède des centaines de partenariats avec des magasins de surf . Répartis dans toute la France et même en Australie, ces professionnels procèdent systématiquement à une vérification poussée des planches avant expédition. Par ailleurs, les annonces mises en ligne sont modérées quotidiennement par les équipes de la start-up. Parmi les produits disponibles sur le site internet de la marque, on trouve des planches de surf, combinaisons, accessoires ou encore des skates.

De plus, les fondateurs de la start-up sont parvenus à lever 1 million d’euros auprès de business angels privés représentés par Didier Kuhn, Marc de Beffort, Henrique Fernandes, et Stéphane Enten. Une somme considérable qui leur permettra entre autres de s’implanter sur le marché anglais, mais aussi de créer une application et de diversifier leur catalogue. L’ambition du patron d’Akewatu, Julien Martel, serait à terme de conquérir les marchés européens, avec l’objectif de devenir l’un des plus grands réseaux de surf et de shapers. Un projet très ambitieux qui lancerait la start-up à la conquête de l’Europe en un temps record.

 

ImageUne plateforme qui invite à la consommation responsable :

Si Akewatu signifie « prochaine session » en langue Maori, ce n’est pas un hasard. En effet, les fondateurs de la marque sont tous trois très attachés aux valeurs de la culture polynésienne. Pour eux, il ne faut pas penser Akewatu comme étant un simple « e-shop ». Mais plutôt comme une plateforme de partage qui favorise l’échange et la mise en commun d’informations. La démarche vise aussi à inciter à une consommation responsable, à travers la vente de produits neufs, mais également d’occasion. Ainsi, les passionnés de sports de glisse ont la possibilité de recycler leur matériel via la plateforme Akewatu, et de lui offrir plusieurs vies.

Avec l’onglet « Journal de board » disponible sur le site internet, Akewatu s’improvise relayeur de contenus. De cette manière, la plateforme publie quotidiennement des tutoriels. Mais aussi des conseils rédigés par les professionnels du secteur. Ceci afin d’instaurer une dynamique de partage et d’échange.

À l’image de certaines enseignes comme La Camif, le réseau Envie ou encore Maisons du Monde, Akewatu s’est mobilisé contre le phénomène Black Friday. En proposant à ses 50 000 membres de sortir surfer ou skier le 23 novembre dernier. Les employés de la plateforme avaient d’ailleurs montré l’exemple en se donnant rendez-vous sur la plage du Cap Ferret pour une session surf.  L’objectif de cette action ? Lutter contre la surconsommation et sensibiliser la communauté à un mode de vie plus respectueux des problématiques environnementales.

 

ImageRack Ta Board chez Akewatu

Depuis fin Septembre, Rack Ta Board à l’honneur d’être disponible également sur le site Akewatu, ainsi que chez nos revendeurs  partenaires. Vous pouvez retrouvez tout notre catalogue : Rack, Présentoirs, Chevalets..

 

ImageLe Crew Akewatu :

Johanne Defay, Kauli Vaast, Pauline Ado, Jorgann Couzinet, Justine Dupont, Maxime Huscenot, Edouard Delpero, Kyllian Guérin… autant de grands noms du surf qui ont rejoint le Crew Akewatu pour mettre en ligne leurs matériels d’occasion. Qu’il s’agisse de boards ayant 1 ou 2 sessions au compteur ou encore des pépites qui ont vu leurs champions gagner des titres : c’est par ici que ça se passe.

Les athlètes qui ont déjà rejoint le crew :

Justine Dupont – Johanne Defay – Adrien Toyon – Pauline Ado – Edouard Delpero – Tristan Guilbaud – Thomas Debierre – Charly Quivront – Ugo Robin – Alice Lemoigne – Noa Dupouy – Maxime Huscenot – Mathis Crozon – Jorgann Couzinet – Teva Bouchgua – Kyllian Guérin – Maxime Dos – Anjos Ramzi Boukhiam.

 

ImageLa Campagne Akewatu :

En Septembre dernier, Akewatu a lancé dans une campagne, pour devenir actionnaire de leur société, en proposant un pourcentage de leur capital.  Ils ont mobilisé plus de 830 investisseurs, et ont atteint leur objectif avec brio.

La numéro 2 mondiale Johanne Defay, Sébastien Fabre (co-fondateur de Vestiaire Collective), Marc De Beffort (ex-VP de Monster Energy) et bien d’autres investisseurs de renom ont participé à cette campagne !

 

 

Site Web de Akewatu

Facebook de Akewatu

Instagram de Akewatu