Rack ta Board

Récap : Tahiti Pro du 11 au 21 août

Image Le Tahiti Pro c’est quoi ? C’est quand ? 

Le Tahiti Pro est une étape du circuit du championnat du monde de surf qui se tient chaque année à Tahiti, en Polynésie Française. Cette étape à été créé en 1997 par la World Surf League ( WSL ), et portait à l’époque le nom de Black Pearl Horue Pro. Le Tahiti Pro est l’un des évènements les plus attendus et les plus dangereux en raison de la puissance des vagues et la présence de récifs coralliens en faible profondeur.

En présence des meilleurs surfeurs de la planète, la Outerknown Tahiti Pro a eu lieu cette année, après deux ans d’absence, du 11 au 21 Août. L’évènement est précédé des TRIALS, exclusivement réservés aux surfeurs locaux.  Les TRIALS attribuent au vainqueur une Wildcard, permettant l’accès à la compétition mondiale. 

Cette année, nouveauté également, c’était le grand retour de la compétition féminine, après 16 ans d’absence, une compétition qui était pleine de rebondissement. 

Kauli Vaast à Teahupoo (R. Pliquet)

Ce sont donc les meilleurs surfeurs et surfeuses de la planète qui se sont affrontés lors de la dixième étape du Championship Tour de la World Surf League ( WSL ). Les championnats du Monde de surf s’est donc conclue le 21 Août dernier.

Concernant les locaux, c’est Vahiné Fierro & Kauli Vaast qui a remporté les Trials du Tahiti Pro. Ils seront accompagnés de Michel Bourez et Nathan Edge, tous deux wildcards suite à l’absence de John John Florence et Gabriel Medina pour cause de blessures.

Vahine Fierro à Teahupoo. (D. Poullenot/World surf league via getty images)

Image Du côté des hommes

Sur son « home spot », le surfeur de Kauli Vaast a commencé sa dernière journée de compétition en surclassant Matthew McGillivray (12,26 – 5,23). McGillivay  avait été l’auteur la veille du premier et seul « perfect 10 » de cette édition 2022. 

Puis, en demies, il a mystifié la légende Kelly Slater. 30 ans d’écart entre les deux surfeurs, sur un océan pas franchement généreux. Pendant que Kelly Slater traînait son spleen au large (il n’a pris qu’une vague à la toute fin, un 1,17…), Vaast a scoré cinq bombinettes à la limite du lagon, avec un total sans appel de 17,33.

En finale, poussé par un public très encourageant, le Tahitien est tombé sur Miguel Pupo. Le Brésilien de 30 ans, qui fréquente le circuit pro depuis 11 ans, n’avait encore jamais été en finale d’un CT. Cette fois, il s’est imposé et avec brio lors de cet ultime heat à couper le souffle. Un temps combo, Vaast est revenu dans la partie lors d’un final haletant mais n’a pas réussi à effacer, malgré tout son talent, le 9 et le 8,17 de Pupo, qui avait pour une fois le vent en poupe (17,17 – 15,00). 

Cette victoire ne lui permet toutefois pas de se qualifier pour les play-offs. Le Brésilien termine la saison 6e à… 85 petits points du 5e Kanoa Igarashi.

Résultats Hommes :

Finale:

1 – Miguel Pupo (BRE) 17,17

2 – Kauli Vaast (FRA) 15,00

Demi-finale:

HEAT 1 : Kauli Vaast (FRA) 17,33 bat Kelly Slater (USA) 1,17

HEAT 2 : Miguel Pupo (BRE) 13,50 bat Caio Ibelli (BRE) 7,57

Courtney Conlogue

Image Et du côté des femmes,

Kauli Vaast n’est pas le seul Polynésien à avoir brillé lors de cette Tahiti Pro puisque Vahine Fierro s’est elle aussi imposée. La surfeuse de Huahine s’est hissée jusqu’en demi-finales. Et ce, après avoir sorti avec brio en quarts la numéro un mondiale Carissa Moore (10 – 3,26). Mais elle a buté aux portes de la finale face à Brisa Hennessy qui a su grappiller des points précieux en début de série sur de petites vagues.

Vahine Fierro a trop voulu bien faire en attendant les plus grosses vagues au large. Mais la houle capricieuse ne lui a pas offert ce qu’elle espérait. Sinon, sa technique dans le tube de Teahupoo lui aurait permis de passer cet écueil. La finale a été logiquement remportée par Courtney Conlogue. La Californienne dominant Hennessy assez facilement grâce à une activité plus poussée, un très bon placement et une bonne technique dans ce tube redoutable (11,67 – 5,20). Elle n’avait plus remporté d’épreuve sur le CT (13 succès désormais à son actif) depuis sa victoire à Bells Beach en 2019.

Résultats Femmes:

Finale:

1 – Courtney Conlogue (USA) 11,67

2 – Brisa Hennessy (CRI) 5,20

Demi-finale:

HEAT 1 : Courtney Conlogue (USA) 7,66 bat Tatiana Weston-Webb (BRE) 7,30

HEAT 2 : Brisa Hennessy (CRI) 7,90 bat Vahine Fierro (FRA) 2,97

Miguel Puppo et Courtney Conlogue (Damien-Poullenot)

Le Tahiti Pro a donc fait son grand retour en marquant les esprits grâce à des performances inédites et de très bonne augure. Car c’est à ce même spot que la compétition de surf des Jeux Olympiques 2024 aura lieu. En attendant, on se retrouve à partir du 8 septembre, pour la grande finale des championnats du monde qui aura lieu à Trestles (États-Unis).

On retrouve donc Carissa Moore, Johanne DefayTatiana Weston WebbBrisa Henessy et Stephanie Gilmore chez les femmes. Chez les hommes Filipe Toledo, Jack Robinson, Ethan Ewing, Italo Ferreira et Kanoa Igarashi s’affronteront.  A suivre dans nos prochains articles de blog 🙂

Site Officiel de la WSL

Facebook de la WSL

Instagram de la WSL